Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 13:29
DSCN1219
Voilà bien longtemps que j'avais envie de me rendre au Bar d'Art, situé à Barbizon (77), afin d'apprécier cet endroit fort sympathique.

Le Bar d'Art est un restaurant concert qui organise de nombreux évènements, concerts, expositions, théâtre, et même des scènes ouvertes tous les mercredis. Ce qui en fait un lieu de vie culturelle intéressant et disons le plutôt rare. Partagé en 3 espaces : 2 salles de restaurants et le troisième consacré à la scène et au public, le Bar d'Art est un endroit qui présente une ergonomie intéressante.

 


 




DSCN1220

Le groupe du soir, Incry, est un groupe local, qui exporte chaque semaine son rock métal sur les scènes de France, mais aussi du Luxembourg et de Belgique. Le groupe se produira notamment au Billy Bob Café au Disney Village, le 30 avril prochain.

Après une bonne bavette, frites, sauce moutarde, le concert débute vers 21h30 et le groupe Incry se lance dans une reprise de System of A Down, avec le titre, So Lonely. Le quatuor alterne ainsi durant près de 2 heures ses compositions issues de son premier album, "Face au mur", avec de nombreuses reprises internationales, et française avec une reprise de Noir Désir, "comme elle vient".

 












DSCN1221

Le public est nombreux, les deux salles de restaurants sont pleines et, l'ambiance fort agréable. Certaines personnes viennent même danser devant la scène, l'ambiance est familiale. Le quatuor montre une expérience conséquente et ne semble pas jouer suivant un programme bien défini mais plutôt au feeling. Il suffit que Tristan (guitariste), le magicien, comme l'appelle le chanteur Kourros, lance la sauce, et c'est parti à coup de riffs brulants.


















DSCN1224

 Incry dégage une énergie sans faille du fébut à la fin et le groupe livre aussi quelques compositions qui figureront sur leur deuxième album, dont la sortie est prévue en fin d'année. Incry termine d'ailleurs par une nouveauté, un titre à la rythmique endiablée, un morceau explosif et prometteur, qui laisse malgré les deux heures passées, l'envie de les retrouver sur scène très rapidement avec leurs nouvelles compositions. D'ailleurs le dernier titre annonce la couleur par son énergie mais aussi par son titre, "L'élan". Un titre annonciateur d'une suite encore plus riche.















DSCN1230
























DSCN1235
























DSCN1236
























DSCN1239
























DSCN1241



















DSCN1246
























DSCN1249


Partager cet article
Repost0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 21:59
ADJUSTCOVER
The Adjusters est un groupe que j'ai découvert sur leur Myspace. Le groupe m'avait envoyé son premier EP, "Can't see" voilà déjà quelques mois, et j'avais été marqué par la maturité que dégageait le groupe, malgré le très jeune âge de ses membres. C'est donc avec beaucoup de plaisir que j'ai reçu leur premier album, "Reckless Relations". Dès la première écoute, force est de constater que les anglais originaires de la ville de Wigan, ont un réel talent à nous créer des morceaux accrocheurs et des riffs qui font mouche.
Pour faire simple, si The Clash avait eu un fils avec The Ramones il se serait appelé The Adjusters.
Portés par une fougue et une énergie intense, les titres s'enchaînent avec une efficacité exemplaire. On retrouve sur cet album les 5 titres du premier EP, dont le premier extrait, "Drinkin'Red Wine", qui nous plonge dans l'ambiance énergique des gamins de The Adjusters, avec un morceau punk'n'roll et un piano qui n'est pas sans rappeler le maître du genre Jerry Lee Lewis. Si le groupe nous lâche des rythmiques endiablées et des riffs entêtants, il nous livre aussi des solos rock"n'roll et détonnants sur "Kickin'Down the Doors" et "Misery Addict". Brut, efficace et tellement bon, avec un son proche du punk version 77,  je ne peux que vous inviter à écouter le punk''nroll de The Adjusters. Vous verrez, il vous crèvera le coeur !


Myspace : http://www.myspace.com/theadjusterspunknroll

Album : Reckless Relations
Titres : Drinkin' Red Wine - Too Bad - Start Me up - Can't see - Itch Can't Scratch - Blackrout - Kisckin' Down the Doors - I Get Paranoïd - Misery Addict - Let's Dance.


TheAdjustersNew.jpg

Ci-dessous, deux titres en live avec "Start me up" et "Kickin'Down the Doors". Le son n'est pas terrible, mais la vidéo vous permettra tout de même de découvrir The Adjusters.

Partager cet article
Repost0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 20:17
pochette george sound
George Sound regroupe des musiciens issus de la scène bordelaise, avec deux membres des Hurlements d'Léo, deux membres de Sleepers et Damien issu de la scène hip-hop.  Né de rencontres, George Sound s'est formé avec l'envie de créer une musique innovante en s'affranchissant de toutes étiquettes. Il en découle donc un premier album, "Bouts de thérapie", comprenant 13 titres qui réinventent la musique avec une certaine justesse. Hip-hop, rock, électro, chanson française, dub, George Sound regroupe tout cela et bien plus encore. On ne dira pas c'est du rock, ou c'est du hip-hop, ou tout autre style. On dira juste que c'est du George Sound. Avec eux, le rap peut s'accompagner de guitare sèche. Mais si la musique de George Sound est marquée par des compositions efficaces et intenses, où le chant alterne entre la voix de Damien et celle de Erwan, chanteur des Hurlements d'Léo, le groupe affiche aussi une réelle qualité au niveau des textes écrits par Damien. Des textes en français ou en anglais qui dénoncent notamment l'hypocrisie sur "La mort à boire" ou l'égoïsme de nos dirigeants sur le superbe "Rent a hand".



Myspace : http://www.myspace.com/georgesoundmusic

Album : Bouts de thérapie

Titres: Ballade en délits mineurs - Combats de sourds - Rent a hand - The locked doors - Mur de détails - 140 - Les mauvais choix - Bouts de thérapie - Lonely song - La mort à boire - My little bed - Maybe wrong - Soleil morphine.

Extrait de l'album en concert : "Bouts de thérapie".

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 00:26
casey.jpgAllons droit au but, le rap est un style qui ne m'a jamais intéressé et que je n'ai jamais réussi à écouter.
Il m'aura donc fallu attendre la sortie du deuxième album de Casey pour m'intéresser à ce style ou plutôt à cette bête là qui a su m'apprivoiser. Je me suis donc laisser prendre à cette ambiance froide et sombre et contrairement à l'image que j'avais du rap, trop répétitif, le nouvel album de Casey livre 13 titres variés, grâce à un soin particulier au niveau des arrangements. La richesse de l'album vient aussi des textes, efficaces et mordants, rappés avec l'élocution particulière de Casey qui est d'ailleurs très intelligible. Ce qui la rend hautement crédible sur "apprend à t'taire".
Sans concessions, percutantes, les compositions frappent avec précision tout au long de l'album. On relève tout de même un interlude en plein milieu, avec un petit instrumental d'une minute qui vient apaiser l'auditeur. 
Finalement, quand on attache un soin particulier aux textes, mais aussi aux voix généreuses, qui dégagent beaucoup d'émotions, comment ne pas apprécier Casey, au delà de tout clivage musical ?
 
Myspace : http://www.myspace.com/caseyofficiel



Album : Libérez la bête
Date de sortie : 8 Mars 2010.

Titres
: Premier Rugissement - Regard glacé - Créature ratée - Rêves illimités - Mon plus bel hommage - A la gloire de mon glaire - Interlude - Apprend à t'taire - Aux Ordres du Maître feat Al - Marié aux tours - Primates des caraïbes feat Prodige & B. James - Sac de sucre - Libérez la bête.


Ci-dessous clips : "Apprend à t'taire" et "Créature ratée".









Partager cet article
Repost0
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 00:32
jnebband
Ça commence avec des cuivres et des couleurs chaudes comme sur le visuel de l'EP. On sent que ça va chauffer un peu plus que la normale. L'intro de "Jneb Band en Gaule" ressemble à une marche militaire, des choeurs se pointent et chantonnent "Jneb Band", et un coup de jus électrocute nos tympans pour les envahir de riffs bien tranchants. C'est donc parti avec une certaine brutalité et un Jneb remonté. Ah le voilà le Jneb Band tant attendu. En plus il vient planter sa tente avec l'envie de rester. Certainement pour qu'on s'en prenne plein les oreilles : "préviens tes cousines et tes tantes, restes pas seul dans ta piole, délaisse ta dépression latente"....La bande, vient planter son camp, pour passer à l'action, c'est sûr !
Ça repart de plus belle avec "Enfance v(i)olée". Un bruit de cours de récréation, un coup de sifflet et hop, retour aux riffs tranchants, et si les cuivres apportent des couleurs festives, les paroles sont pourtant loin d'être joyeuses.
Jneb Band nous livre avec son premier EP, 7 compositions, sur lesquelles Jneb crache quelques constatations de notre monde avec un esprit contestataire. 7 Titres bruts et percutants, qui vous passent entre les oreilles avec une énergie à vous hérisser les poils. Le troisième extrait, "ça sent la merde", dégage, euh.......pardon, non pas une odeur, mais encore une fois une sacrée énergie dénonçant un monde, il est vrai, pas très propre.... On retrouve sur ce titre une deuxième voix en la personne de Batbat, chanteur du groupe Diego Pallavas. La suite avec "Histoires courtes" est toute aussi percutante et la surprise vient avec "il faut être pris pour être prisonnier", puisque ce titre très entraînant, nous offre un superbe duo entre Jneb et Martin, chanteur du groupeKiemsa. Après "le mâle bien" sur lequel on retrouve une histoire de fille chère à notre ami Jneb, l'EP se termine sur "J'appuie sur la gâchette". Encore un titre hautement percutant, qui a été composé pour illustrer un des contes du nouvel écrit d'Arno Mothra : "La Paraphrénie du Ventre Vide", qui sortira accompagné d'un CD regroupant une vingtaine de titres inédits (Polichinel, Punish Yourself...). Cuivrée, électro, punk-rock, percutante, la musique de Jneb Band est une bombe scénique et cynique, que je vous invite à découvrir.


EP : Enfance V(i)olée
Titres : JNEB BAND en Gaule - Enfance v(i)olée - Ca sent la merde - Histoires courtes - Il faut être pris - Le mâle bien -J'appuie sur la gâchette


Myspace : http://www.myspace.com/jnebband
Partager cet article
Repost0
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 20:08
cdlifesmall.jpg

Album : Life


Titres : Fade into the moon - Just an end of universal - Father - Life - The love Together - Rest in me - I Love You I learn you - I don't want to get lost - To touch the Death - Don't Leave - It's a song for you silence.




Myspace : http://www.myspace.com/aubelalvee








Il suffit parfois d'écouter un titre pour sentir toute la sensibilité d'une artiste. C'est le cas sur "Life", le nouvel album de Aube. L, qui nous offre un univers unique et riche de sonorités en balançant 11 compositions entre musique, d'ambiance, expérimentale et post-rock. Difficile de ne pas tomber dans le piège, dès le premier titre avec "Fade into the moon" dont l'ambiance troublante est chargée d'émotions, mais aussi avec des morceaux envoûtants comme "The love together" ou "Don't Leave" et son piano entraînant. Sur "To touch the Death", l'ambiance est particulièrement sombre et même glaçante avec des hurlements qui semblent sortir des ténèbres........Le dernier titre "It's a song for you silence", clôt l'album avec une ballade mélancolique emportée par le désespoir.....
C'est donc frisson garanti avec la "Life" de Aube L. .......


Deux clips extraits de l'album, avec les titres ; "Fade into the moon" et "Life".




Partager cet article
Repost0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 01:03
frantic machine


Album : The Beginning


Titres: Free Loader - Fight Your Pain - Forever in You - Insane Pulse Remains - Scream of Rage - Clear Your May - Taliban Bolero - My Secrets - Take My Hand - Legalize - And Even If....


Myspace : http://www.myspace.com/franticmachine









Voilà soudain comme soulevée de terre, une machine qui vous retourne les tripes avec une intensité rare.
Une sorte de bulldozer conduit par des gars qui ne font pas dans la demi-mesure. Ils portent d'ailleurs leur nom avec une authenticité aussi frappante que les rythmiques qui les accompagnent. Violents, passionnés, forcenés de la construction de riffs qui vous collent aux tympans, ces musiciens ne renient pas leurs influences directes que sont entre autres, Metallica et Iron Maïden, puisque même leur nom fait référence à une chanson de Metallica.
Souvent agréssive, la musique de Frantic Machine n'en délaisse pas moins un certain goût pour la mélodie qui s'affiche avec des arrangements convaincants. Dès le premier titre, "Free Loader", on se retrouve absorbé par sa longue intro qui nous entraîne sur un morceau nerveux, mais sous contrôle, dont le refrain accrocheur et la voix du chanteur, ne font que nous convertir à ce métal. Un peu plus loin, après une déferlante d'énergie appelé "Fight Your Pain", "Forever in You", malgré la brutalité ambiante, offre un peu de douceur sur son refrain. 
Si on retrouve des rythmiques lourdes et percutantes, ainsi que des riffs de bûcherons sur l'ensemble de l'album, Frantic Machine nous livre aussi une véritable perle avec "Scream of Rage". La rythmique sur ce morceau dégage un certain groove, faisant de ce morceau un titre étonnamment dansant sur lequel le chanteur à la voix rageuse, dévoile l'étendue de ses facultés vocales. Quant au refrain il est tout simplement entêtant et accrocheur.
Mais Frantic Machine n'est pas qu'un livreur de riffs affûtés, lorsqu'il laisse place aux solos, on se tait, on écoute !!!! Encore une fois sur "Scream of Rage", mais aussi sur "Legalize".
La suite nous réserve encore quelques bonnes surprises, notamment avec l'énergique "My Secrets", un titre où le groupe semble se défouler un peu en laissant s'échapper quelques bruitages qui dénotent un certain humour.
Mais aussi sur le dernier titre, "And Even If..." dont on retrouve du violoncelle en guise de fin.
Frantic Machine est donc une machine en marche dotée d'une carrosserie robuste, dont il faudra compter.

Partager cet article
Repost0
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 13:03
strych pochette12X12

Album : Tous les Cris


Titres : L'avenir nous parle - Débile - Tous les cris - La peste - Vieux con - Dormir ce soir - Heureux de vivre - Oublie toi - Pourquoi ? - Le grand machin - Faut être dur - Nomades.





Myspace : http://www.myspace.com/strychnine33officiel








Formé en 1976, le groupe Strychnine revient en 2010 avec un nouvel album studio, après 34 années marquées par diverses aventures musicales pour chacun des musiciens. On retrouve dans cette nouvelle formation deux membres d'origine avec Kick (guitare-chant) et Boubou (batterie-percussion) qui sont accompagnés de David à la basse et Luc à la guitare lead et aux choeurs. Enregistré en octobre 2009, l'album figure parmi les plus attendus en ce début d'année alors quand je le trouve dans ma boîte, c'est bien sur avec un certain empressement que je m'en vais l'écouter.
C'est un morceau nerveux et sous tension que l'on retrouve sur le premier titre "L'avenir nous parle". Les guitares sous pression se font attendre pour exploser sur la fin du morceau et afficher le grand retour de Strychnine. Sur "Débile", c'est un morceau entraînant que l'on découvre, sur lequel les guitares se dévoilent avec des riffs incisifs et de jolis solos. La première remarque, c'est que l'âge n'y fait rien, autant dans l'énergie que dégage le groupe que dans la voix de Kick. La seconde remarque, c'est que le plaisir de jouer est bien présent, ce qui nous annonce de belles prestations scéniques.
"Tous les cris" est plus rageur, avec des riffs plus percutants, et "La peste" est un titre punk, porté par une rythmique virulente. Les textes de Strychnine font parler l'expérience en dévoilant un certain réalisme, tout en affichant une certaine dérision sur "vieux con". Certains titres percutants, à l'image de "oublie toi", pourraient nous faire croire que ces gars là ont 20 ans, c'est donc une belle leçon que le quatuor nous offre avec "Tous les cris". Un album à écouter plusieurs fois pour en découvrir les contours, tant les constructions de guitares sont excellentes.
A noter que l'album se termine avec le titre "Nomades", qui a été écrit du temps où Kick jouait avec Loran (Bérurier Noir) au sein de Ze6. La légende marque donc son grand retour sur le devant de la scène.


Partager cet article
Repost0
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 10:07
staling_court12X12.jpg

Album : Court et droit


Titres :
Changer c'est trahir - Oui, oui, oui - Les rues de Montpellier - Humiliation en direct - Souviens-toi de la bande - Sauvez notre enfer - Paris en hiver - Skinhead Bob - Royal au bar - 1982 - Rédemption - Shrapnel - Personne comme toi.






Myspace : http://www.myspace.com/stalingradrock






Voilà un album découvert avec surprise !!! "Court et droit" sort en mars et nous en met plein les oreilles avec 13 titres au punk-rock digne des grandes heures du punk. A coup de riffs tranchants, accompagnés d'une voix accrocheuse et de mélodies prenantes, Stalingrad nous livre certainement l'une des plus belles galettes de l'année.
Faut dire que les gars ont de l'expérience. Son chanteur, Thierry Punky Saltet a notamment écrit quelques livres dont deux ouvrages sur l'histoire du rock montpéllierain et un roman intitulé "Prenez-en de la haine", qui raconte une histoire de loser dans le milieu rock montpéllierain. Alors question rock, le groupe ne manque certainement pas de références.
L'expérience fait parler la foudre sur "Court et droit", qui regroupe 13 titres percutants et nerveux aux textes riches qui nous racontent de véritables histoires. Et dire qu'à l'origine Stalingrad s'était formé pour enregistrer un seul et unique EP !! Ce deuxième album après "Loseland" sorti en 2007, s'il n'existait pas, il fallait l'inventer ! 
Partager cet article
Repost0
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 07:39
bandeau-corridor-b.jpg

Album: The Corridor

Titres: Ever love - Muddy Streams - Strange History - Blue Mountain - Salmon Dreams - The Corridor - Tsagaan Sar - Khosvgol Lake - Ulan Taïga - Autour du Templier - L'Eveil de la Goutte d'eau.


Myspace : http://www.myspace.com/youriblow





Parti l'an dernier dans l'ouest de la Mongolie afin de trouver l'inspiration au coeur de la tribu Tsataan, Youri Blow est revenu avec 11 compositions inspirées. Il en résulte un album riche de voyages et de vastes espaces que l'on se surprend à rêver à l'écoute de chacun des titres. Youri Blowdéfinit sa musique comme du psychéblues où voix et guitares s'en donnent à coeur joie. Quelques instruments traditionnels tel que, flûte du Pérou, vièle mongole et guimbarde vietnamienne accompagnent ses compositions, tout comme une voix féminine qui apporte un certain contraste à la voix très rauque de Youri Blow sur "Ever Love". D'ailleurs, l'artiste aime les contrastes, c'est ainsi qu'il nous livre sur "Muddy Streams", un titre énergique et entraînant alors que "Strange History" nous entraîne dans une profonde sérénité. Si Youri Blow affiche souvent une voix intensément rauque, on la retrouve sur "The Corridor" plus claire et plus douce. Youri BLownous fait voyager dans une alternance d'atmosphères avec une seconde partie plus instrumentale pour nous livrer des musiques d'ambiances paisibles et envoûtantes.
Youri Blow s'affiche plus que jamais sur "The Corridor", comme un artiste original, et un véritable artisan.

Clip : The Corridor

Partager cet article
Repost0

Presentation

  • : CONTRE CULTURE INFO
  • : Après avoir été Directeur d'antenne adjoint sur NOIZY RADIO et animateur de l'émission CONTRE CULTURE diffusée chaque semaine sur : NOIZY, ZERADIO, ROCKONE, ROCK EN FOLIE, Equinoxe Namur, R2M, Clin d'Oeil FM, c'est désormais sur la MARCHE que j'écris avec le site https://culturemarche.com/
  • Contact

PARTENAIRES ET AMIS

 

logo-equinoxe

 

 

 

 

  logo-rockenfolie.jpg

 

 

 

 

 

 

0-logo

 

 

 rockonenew

 

 

 

 

 

 

CAT8MX93

 

 

 

 

zeradio

 

 

 

 

 

 

banniere partenaire bis

 


zikannuaire




Banni PSB-Horizontale rockenfolie (1)

 

 

 

468x60

 

 

logo 1DZIK

ban-eternels 460x68

Recherche

Contre Culture Info sur :

link
webplanete
link
musiciens_biz.jpg
link

musique
Actualité blog
add-rss

Bouton 3 Bookmarks.fr

logo lamoooche annuaire rss

>
seek 01