Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 20:35
HURDY-GURDY_photoOfficiellebyAVois_sept09-copie-1.jpg

Hurdy-Gurdy est un groupe emmené par Jérôme Gurdyk dit Hurdyk, l'homme au chapeau ci-dessus.
Rock, baroque, chanson, atmosphère surréaliste, poésie, Hurdy-Gurdy c'est aussi des chansons attachantes et une voix, qui forment un véritable univers original et artistique.
Le groupe défend aujourd'hui son album "La Chatière" et Jérôme nous présente son univers grâce à l'interview ci-dessous. Vous pourrez écouter un titre grâce à la vidéo ci-contre, avec la chanson "Vive", extraite de leur dernier album.
Pour l'heure l'actualité du groupe c'est aussi des concerts programmés, avec le 13 mars à l'Espace B (16 rue Barbanègre Paris 19ème) et le 16 mai au Klub (14 rue Saint Denis, Paris 1er).
 

 

Peux tu nous présenter dans un premier temps Hurdy-Gurdy ?
Au début exista un temps, un peu de papier, une revue nommée "Dâé" qui se crut littéraire, subjective... et, pour tout dire... le mot dégueulasse : "arty" en somme... Mais j'étais pianiste... un pianiste raté... passablement raté... Il me fut donc vite évident, suite à quelques aventurettes scéniques, que j'avais toutes les qualités requises pour monter un petit ensemble musical à touches d'ivoire et cordelettes dont les mélodies s'iraient promener des mélancolies sibériennes jusqu'aux soleils écrasants du plus profond du sud des États-Unis d'Amérique, tout en faisant des haltes choisies dans quelque cabaret berlinois des années 30, ou, au long cours de voyages dans le temps, dans les tréfeuillages baroques du XVIIe siècle français, ou encore dans les monstruosités littéraires et picturales de la fin du XIXe siècle jusqu'aux amorces du XXe.

Pour se hasarder ainsi et donner vie aux mélopées grinçantes que faisaient mes lettres et mes notes, il fallut bien sûr élire des compagnons de qualité... Ainsi, pour l'heure : Kim Adam, guitariste ; Emmanuelle Favier (qui participe également au talentueux duo des Proses électriques), choriste, accordéoniste, harmoniciste, xylophoniste ; Jean-Baptiste Naturel, pianiste ; Axel Vallat, bassiste ; Vanessa Voisin, choriste, harmoniciste, percussionniste.

Le nom du groupe vient de mon patronyme authentique, "Gurdyk dit Hurdyk", dont l'étymologie est le mot anglais Hurdy-Gurdy qui signifie "Vielle à roue" ou "Orgue de Barbarie". Ce fut Emmanuelle Favier, avec laquelle j'ai fondé le petit ensemble, qui proposa ce nom. Je suppose que mon minable petit égo fut trop caressé dans le sens du poil pour pouvoir décliner cette suggestion.


Si c'est un groupe, qui fait quoi ?

J'apporte textes et compositions dessinées maladroitement sur mon piano ; puis, dans un joyeux foutoir presque uniquement éclairé à la bougie, nous procréons les arrangements tous ensemble. Lupanar en musique.


La musique de Hurdy-Gurdy est très ouverte, elle prend à la chanson, mais aussi au rock et au baroque...Tu l'as définis comment toi ?

Parce que je prépare des charmes, je trouve des formules... Ainsi, Hurdy-Gurdy, c'est, par exemple, "The oh ! so sophisticated rock'n'roll band"... Du rock'n'roll sophistiqué, en somme, ou, à tout le moins, espéré tel. J'ajoute que, pour une fois, le mot "baroque" ne me semble pas employé improprement car, certes, j'aime assurément ce qui est baroque : littérature, musique, peinture et en cela ce qui est propre au baroque… Et cela, cela sied passablement à mon caractère qui n'aime rien tant que les courbes, les arabesques, les foisonnements inextricables, les faux-semblants et les trompe-l'œil, les mises en abyme, les miroirs des ondes...

 
Connais tu le groupe Hurdy-Gurdy, un groupe suédois, un groupe de folk, électro expérimental ?

 Je le connais.

 

Ca te dérange pas qu'un groupe porte le même nom que le tien ?

 Assurément. C'est pourquoi je prends à tâche de tranquilliser mes crises nerveuses en complotant régulièrement contre ces gens. Faites-nous confiance : Nous tâchons de leur nuire autant que faire se peut. Ahahaha.


Le premier extrait de ton album, "La Chatière" est quasiment expérimental aussi...avec 6min49 et une fin qui n'a rien a voir avec le début calme et mélodique... comment on compose un morceau comme ça ?

 Il y a, certes, dès l'origine, des désirs de ballades qui s'emballent, de la mélancolie qui s'empourpre, qui bleuit, dans de la rage affroidie... Sombre, lancinant, si l'on veut ; le rock'n'roll primal tout de même rôde au fond du cabaret... des fantômes punks vêtus de collerettes et de fraises... Voilà les chansonnettes que j'aime le plus : des lenteurs trompeuses qui s'achèvent dans des sons de craquements d'os.


Sur ce même album, on retrouve "Cat & Rat", un titre mélodique et très sixties... Tu aimes jouer avec les époques ?

Ce sont les époques qui se jouent de moi... Qu'est-ce que je fiche ici et maintenant... Enfin... "Ici" me va... Paris, n'est-ce pas ! Mais ce "maintenant" me répugne tout à fait... Seule la fée Électricité donnerait-elle donc du goût à cette époque qui en manque tant ? Quoi qu'il en soit, peu m'importe les époques car je suppose que, si je ne croyais fermement que l'Humanité finira, et plus tôt que tard donc sous peu, c'est l'atemporalité qu'artistiquement il s'agirait d'atteindre, n'est-ce pas.


Avec Shannen & Alyssa, tu ferais même dans la comédie musicale. C'est important d'apporter un côté théâtrale pour la scène ?

Sur scène, nous narrons depuis peu l'histoire de la crapuleuse Scarlatine Wepler... Les prochaines séances auront lieu le samedi 13 mars à l'Espace B et le dimanche 16 mai au Klub, à Paris. Que s'y passe-t-il ? Qui le sait... Ce serait à voir, n'est-ce pas... Nous n'en sommes qu'au début. Pour le reste, il paraît que mon naturel me pousse à cabotiner à toute heure non sans quelque excès, dont je m'excuse présentement encore... Mais... Que voulez-vous... Il faut bien s'amuser (car, tout cela, c'est avant tout une question d'amusement, de divertissement, n'est-ce pas…) avant la grande débandade, n'est-ce pas... Un dernier verre avant les vers... Ahahaha.


La plus belle chanson de cet album, enfin pour moi, est "les torts partagés' le 9ème extrait...le 10 aussi d'ailleurs, en plus il porte le même nom, tout deux ont une très jolie mélodie ...tu peux nous en dire plus sur ce titre, son élaboration, son histoire ?

 Merci pour le mot agréable. Oh, il fallait peut-être dire la médiocrité contemporaine de certains couples dans nos grandes villes. On ne fustigera jamais assez, n'est-ce pas, les saletés que font nos accouplements de bêtes. Ahahaha.


L'actu de Hudy Gurdy dans l'immédiat c'est quoi ?

Des concerts donc : samedi 13 mars à l'Espace B, dimanche 16 mai au Klub ; le tout à Paris...

Nous préparons également un nouveau disque qui s'annonce comme plus abouti, hopefully, que le précédent et surtout plus audacieux musicalement... Il devrait avoir pour titre : "Les turpitudes en fleurs de Scarlatine Wepler".


J'ai cru voir que tu te produisais aussi sous le nom Jérôme Hurdy Gurdy, c'est important pour toi de jouer sur les deux tableaux ? Qu'est ce qui différencie Hurdy-Gurdy de Jérôme Hurdy-Gurdy ? et pourquoi garder le même nom ?

Non non. "Hurdy-Gurdy", ce n'est pas moi mais le petit orchestre dont je ne suis que le serviteur sans doute. Je ne crois pas apparaître où que ce soit sous cette appellation fallacieuse de "Jérôme Hurdy-Gurdy". Pourtant vous n'êtes pas le premier à me le dire et il est vrai que l'on m'appelle souvent "Hurdy-Gurdy", ici ou là, lorsqu'apparaît, dans les lieux de nuits parisiens, le haut-de-forme que je promène un peu partout ; ce qui, sans être tout à fait juste, ne laisse pas de m'amuser. Néanmoins, mon patronyme mien et officiel est le suivant : "Jérôme Gurdyk dit Hurdyk". Et, aussi incroyable que cela puisse paraître, c'est mon vrai nom, carte d'identité à l'appui s'il le faut. Vos papiers !


Quels sont les groupes ou artistes apparenté à Hurdy Gurdy que tu as écoutés dans ta jeunesse et aujourd'hui ?

Oh, nous nous sommes tous plus au moins biberonnés aux mêmes sauces : Beatles, Pink Floyd, Who, Cream, Velvet Underground (John Cale... Ah ! John Cale !...), Sex Pistols et autres Pixies, exemples parmi tant d'autres.... Je garde une tendresse pour l'ambition d'albums comme The Wall, The Final Cut pour Pink Floyd ou Abbey Road pour les Beatles. J'ai néanmoins beaucoup de mal à écouter aujourd'hui les premiers pas de ces musiciens...

Puis d'autres vinrent bouleverser ce que je croyais savoir : Nick Cave, Cure, Tom Waits, Captain Beefheart, Divine Comedy, Pulp, Giant Sand, My Bloody Valentine, Presley, Cash, Sinatra, Cole... Et du jazz porté vers le free aussi : Coltrane, Mingus, Dolphy, Ayler...

Aujourd'hui, à de rares exceptions près (Nervous Cabaret, Black Heart Procession, Dresden Dolls...), je n'écoute quasiment plus de chansons, lesquelles le plus souvent, ne parviennent plus à me ravir, mais rien qu'un peu de musique classique, laquelle, elle, parvient encore à m'étonner. Quand la musique classique m'ennuiera à son tour, je me pencherai peut-être sur le cas de la musique contemporaine. Puis enfin ma vie finira, n'est-ce pas.


Tu es installé sur Paris, c'est vraiment plus simple d'être artiste quand on est sur Paris que d'être en province ?

 Si j'avais vécu en Province, je pourrais répondre mais comme ça n'a jamais été le cas... Anyway, vivre à Paris est assez agréable... Régulièrement les toiles de maître que sont les immeubles et rues de Paris parviennent seules à m'arracher au spleen dans lequel je barbote le plus souvent.


La dérision dans les textes, dans l'univers du groupe, c'est quelque chose que tu as toujours voulut partager ?

Vous êtes clairvoyant ! Et c'est assez rare pour être noté non sans enthousiasme ! Autodérision et ironie étant beaucoup plus mal perçues qu'on pourrait le croire…

Et oui, il s'agit souvent d'ombres grotesques et grinçantes qui planent sur nos chansonnettes ; parfois même ce sont nos propres ombres, pauvres pantins désarticulés et si faibles alors que nous nous prenons pour des dieux. Tout ce qui gît ici-bas est si absurde... rien que de grouillantes aberrations de la nature... Vous ne trouvez pas ? Question d'humour noir, n'est-ce pas...


Comment as tu commencé la musique ?

Très mal. Je me suis fait virer du conservatoire... Ahahaha. Pianiste raté, vous disais-je plus haut. Puis j'ai longtemps pianoté tout seul dans mon coin en chantonnant...


Et l'évolution de Hurdy-Gurdy tu l'as vois comment, d'un point de vue musical, mais aussi dans la durée ?

J'aimerais avant tout que nous terminions le disque sur lequel nous travaillions. Autrement, comme je n'aime guère réfléchir, j'abhorre me projeter dans des avenirs trop lointains. Qu'est-ce que c'est, l'avenir... D'autres catastrophes, n'est-ce pas... Ahahaha.


Concernant des projets personnels, as tu envie de faire un album solo ?

 Ce n'est pas du tout à l'ordre du jour.


Cela ne remettrai t'il pas en question Hurdy-Gurdy ?

Me sentant tout à fait à mon aise avec mes compagnons, c'est hors de propos.

 


 MySpace
: http://www.myspace.com/hurdygurdytheband

Facebook : http://www.facebook.com/hurdygurdytheband

Partager cet article

Repost0

commentaires

Presentation

  • : CONTRE CULTURE INFO
  • : Après avoir été Directeur d'antenne adjoint sur NOIZY RADIO et animateur de l'émission CONTRE CULTURE diffusée chaque semaine sur : NOIZY, ZERADIO, ROCKONE, ROCK EN FOLIE, Equinoxe Namur, R2M, Clin d'Oeil FM, c'est désormais sur la MARCHE que j'écris avec le site https://culturemarche.com/
  • Contact

PARTENAIRES ET AMIS

 

logo-equinoxe

 

 

 

 

  logo-rockenfolie.jpg

 

 

 

 

 

 

0-logo

 

 

 rockonenew

 

 

 

 

 

 

CAT8MX93

 

 

 

 

zeradio

 

 

 

 

 

 

banniere partenaire bis

 


zikannuaire




Banni PSB-Horizontale rockenfolie (1)

 

 

 

468x60

 

 

logo 1DZIK

ban-eternels 460x68

Recherche

Contre Culture Info sur :

link
webplanete
link
musiciens_biz.jpg
link

musique
Actualité blog
add-rss

Bouton 3 Bookmarks.fr

logo lamoooche annuaire rss

>
seek 01